Variant Omicron

Variant Omicron
coronavirus 6Aujourd’hui, je suis en colère !
Au lieu de stigmatiser les ‘non-vaccinés’ et  de mettre la responsabilité et la contrainte sur eux (comme l’a encore fait notre 1er ministre hier soir 17 décembre), il va peut-être falloir un jour se rendre à l’évidence et admettre que le virus ne circule pas mais que ce sont les gens qui le font circuler.
Et qui circule le +, si ce n’est ceux qui ont leur Pass et se CROIENT « protégés » ?
Pass-sanitaire, Pass-vaccinal et peut-être même Pass-travail, ça change quoi ?…
c’est de la foutaise !
Surtout quand on sait que le Pass n’est PAS DÉSACTIVÉ en cas de contamination.
Donc tous ceux qui ont leur Pass et sont contaminés ultérieurement, peuvent (consciemment ou inconsciemment et en se CROYANT ‘protégés’) continuer d’aller partout en présentant leur Pass et contaminer tout le monde. 

La preuve avec ce 1er cas de variant Omicron dans le Morbihan (que je viens de lire dans la presse et qui est l’objet de ma colère), la personne revenait d’un séjour en Afrique du Sud et avait donc obligatoirement un Pass en bonne et due forme !
« Théoriquement » à son retour, elle aurait aussi dû se mettre en quarantaine pendant 10 jours et présenter un test PCR négatif… il y a bien quelque chose qui ne fonctionne pas !!!
Pourquoi laisse-t-on encore les gens voyager partout dans le monde sans plus de contrôles et contraintes ?

Arrêtons de diviser les gens, de les ‘définir’ en ‘vaccinés’ et ‘non-vaccinés’ et de les monter les uns contre les autres… et de faire CROIRE qu’un Pass est la solution.

Et oui, je suis RÉVOLTÉE de voir qu’après 2 ans, on en soit toujours au même point dans la bêtise humaine… 

Ce contenu a été publié dans En vrac, Y en a marre, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Variant Omicron

  1. RICHARD dit :

    je ne suis pas du tout d’accord avec cette partie là :
    « la personne revenait d’un séjour en Afrique du Sud et avait donc obligatoirement un Pass en bonne et due forme ! »,
    il est vrai que pour voyager le pass est indispensable mais son obtention peut être fait par la vaccination ou un test négatif de moins de 24h qui va donc conditionner le voyage! malgré qu’on test montre évidement si une personne est infecter ou non, le résultat n’est valable qu’au moment du test ! imaginons que ce soit la personne qui donne la feuille de résultat qui est contaminer ! elle le transmet au patient venu faire son teste et ce retrouve infecter dès la sortie du laboratoire,
    de plus le variant omicron viens d’Afrique du sud ce qui est potentiellement de la foutaise, c’est l’endroit ou il a été séquencer pour la première fois, pour pouvoir être détecter il devait déjà être la !!! mais il venais d’où ??????? sa personne ne le sais !! surtout qu’on fais très peut de séquençage par rapport à la quantité de teste qui n’est toujours pas la population complète.
    les chiffre d’augmentation d’infection, il se base sur la quantité de teste effectuer pas la population complète et le séquençage est fait sur une petite partie de teste réalisé ! donc potentiellement le variant dis omicron peut être présent chez nous depuis un sacré bout de temps ! mais il est tellement simple de stigmatisé les autres ! c’est une étape de plus pour pouvoir dire « c’est pas nous c’est eux »

    • RICHARD dit :

      j’ai fais très peut de biologie pendant ma scolarité ! mais j’ai souvenir qu’un séquençage adn devais mettre des cellules en culture pendant 24 à 48h et dans le cas du covid ! on test la protéine spike (pas la protéine skype qui incriminerais les GAFAM de cette pandémie) pour détecter la présence ou non de la présence du virus ce qui me fait dire que pour détecter de qu’elle variant il s’agit il faut déjà le connaitre ! bref le variant omicron est peut être présent depuis le début de la pandémie mais comme on ne savait pas que s’était un variant on ne faisait pas son séquençage pour le détecter,
      exactement comme les bilans sanguin ! on ne teste que les infections et niveau les plus courant (par manque de temps et de quantité de sang) bref on test quelque chose quand on sais ce qu’on risque de trouvé,
      il faut arrêter, une infection au covid reste une infection au covid quelque soit le variant détecter

  2. Aben dit :

    Bien sûr qu’on peut être infecté dans les minutes qui suivent un test… mais ‘apparemment’ on devient contagieux seulement 3 jours après et comme le test (et donc le Pass qui est actionné avec) n’est valable que pendant 24 h, de ce côté là c’est plus sûr qu’avec un Pass suite à la vaccination qui lui est toujours valide même en cas de contamination.

    Pour le variant Omicron, je ne sais pas… Evidemment qu’on ne peut pas être sûr d’où il vient, mais c’est intéressant de savoir où il y en a le +… Là, en l’occurrence l’Afrique du Sud en compte déjà plus de 3 millions de cas et est de loin le pays le + touché (pour le moment). Ce n’est pas les ‘stigmatiser’ que de le dire et de prendre des mesures pour réduire les risques au maximum et même limiter drastiquement (pour ne pas dire interdire) tout déplacement dans certaines régions du monde (vu l’ignorance dans laquelle nous sommes).
    Je pense quand même que suivant le variant qu’on chope, l’infection ne sera pas tout à fait la même. J’ai entendu dire (mais je ne sais pas ce que ça vaut) qu’Omicron serait beaucoup plus contagieux mais avec beaucoup moins de cas graves et moins de décès. Donc à suivre…

  3. RICHARD dit :

    il faut lire entre les lignes :
    les 3 millions dont tu parle c’est de tout variant confondu mais on considère qu’il est tellement plus contagieux que les autres que c’est la majorité des contaminations encore une fois il y a quoi max 1000 séquençage par jour (en france pays plutot bien équipé) donc comment peut on dire qu’un pays qui n’as pas les capacité pour faire u séquençage à grande échelle peut dire qu’elle en a effectué 3 millions pour être certain de ces valeurs ? s’il y a eu 10000x moins de séquençage effectif je crois que ce sera déjà bien !
    alors c’est un avis personnel mais je crois aussi que l’aspect psychologique peux y être pour quelques choses ! je veux dire qu’une personne qui refuse de ce faire vacciné c’est qu’elle ne craint pas le virus alors pourquoi elle ferais l’effort de vouloir plus efficacement en guérir si elle ce fais infecter ? le mental y est pour beaucoup pour l’aide à la guérison

    • Aben dit :

      Effectivement, les 3 millions de cas sont bien au total…
      Au 9 décembre, il y avait 1 000 cas référencés ‘Omicron’ dans le monde, dont 46 % en Afrique du Sud
      Je viens de lire également que sur les 310 cas confirmés ‘Omicron’ en France à ce jour, plus de la moitié revenait d’un séjour à l’étranger dans les 14 jours précédent le diagnostic (mais après, comme tu dis, ça dépend des séquençages fait)

      Oui, je crois aussi que le ‘mental’ entre pour beaucoup dans la guérison.
      Je pense aussi que les peurs entretenues ne favorisent pas la bonne santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>