Archives de catégorie : Leçon de morale

lecon de moral Moralité :
Sans vouloir le reprocher à Quiconque,
il serait bon que Chacun fasse ce qu’il doit
sans nourrir l’espoir que Quelqu’un le fasse à sa place.
Car l’expérience montre que
là où on n’attend Quelqu’un,
généralement on ne trouve Personne !

  Et je rajoute que Quiconque  lit cette histoire, se doit de la partager à Quelqu’un afin que Chacun en profite, sans oublier Personne

Publié le par Aben | Laisser un commentaire

Si tu peux…

gif07

Si tu peux commencer ta journée sans caféine,
Si tu peux la terminer sans sédatif pour dormir,
Si tu peux être de bonne humeur, sachant ignorer tes maux et tes douleurs,
Si tu peux ne jamais te plaindre et ennuyer les autres avec tes problèmes,
Si tu peux comprendre quand ceux qui t’aiment sont trop occupés pour te donner de leur temps,
Si tu peux accepter qu’on te blâme pour une faute non commise,
Si tu peux croire qu’on prendra soin de toi jusqu’à la fin de ta vie,
Si tu peux accepter toutes les critiques sans jamais te rebiffer,
Si tu peux endurer la grossièreté de certaines gens sans jamais les corriger,
Si tu peux faire face à la vie sans jamais mentir ou décevoir,
Si tu peux te détendre sans jamais prendre une goutte d’alcool,
Si tu peux dire très honnêtement, du plus profond de ton cœur, que tu n’as aucun préjugé contre les gens âgés, les différentes races, les religions ou les identités sexuelles,
Si tu peux manger la même nourriture chaque jour et en être heureux,
Si tu peux aimer sans condition sans rien attendre en retour…

Hé bien, mon ami, tu es PRESQUE aussi parfait que ton chien.

Texte trouvé sur le net.
(merci à DécoKlane qui me l’a fait connaître)     toutou001

Publié le par Aben | Laisser un commentaire

Mouvement écologique

A la caisse d’un super marché une vieille femme choisit un sac en plastique pour ranger ses achats.

La caissière lui a alors reproché de ne pas se mettre à « l’écologie » et lui dit:

– « Votre génération ne comprend tout simplement pas le mouvement écologique.
Seuls les jeunes vont payer pour la vieille génération qui a gaspillé toutes les ressources! « 

La vieille femme s’est excusée auprès de la caissière et a expliqué:  » Je suis désolée, nous n’avions pas de mouvement écologique dans mon temps. »

 Alors qu’elle quittait le magasin, la mine déconfite, la caissière en rajouta:

–  » Ce sont des gens comme vous qui ont ruiné toutes les ressources à notre dépens. C’est vrai, vous ne considériez absolument pas la protection de l’environnement dans votre temps! « 

La vieille dame revins alors sur ces pas et lui dit :

- »Jeune fille,dans mon temps, on retournait les bouteilles de lait, les bouteilles de vin et de bière au magasin. Le magasin les renvoyait à l’usine pour être lavées, stérilisées et remplies à nouveau; on utilisait les mêmes bouteilles à plusieurs reprises. À cette époque, les bouteilles étaient réellement recyclées.

De mon temps, on montait l’escalier à pied: on n’avait pas d’ascenseur ou d’escaliers roulants dans tous les magasins ou dans les bureaux. On marchait jusqu’à l’épicerie du coin aussi. On ne prenait pas sa voiture à chaque fois qu’il fallait se déplacer de deux rues. Certains n’avaient même pas de voiture.

À l’époque, on lavait les couches de bébé; on ne connaissait pas les couches jetables. On faisait sécher les vêtements dehors sur une corde à linge; pas dans un machine avalant 3000 watts à l’heure. On utilisait l’énergie éolienne et solaire pour vraiment sécher les vêtements.

À l’époque, on recyclait systématiquement les vêtements qui passaient d’un frère ou d’une sœur à l’autre.

À l’époque, on n’avait pas de TV, et quand on en a eu une, il n’y en avait qu’une dans toute la maison; pas une télé dans chaque chambre. Et la télévision avait un petit écran de la taille d’une boîte de pizza, pas un écran de la taille de l’État du Texas.

Dans la cuisine, on s’activait pour fouetter les préparations culinaires et pour préparer les repas; on ne disposait pas de tous ces gadgets électriques spécialisés pour tout préparer sans efforts et qui bouffent des watts autant qu’EDF en produit.

Quand on emballait des éléments fragiles à envoyer par la poste, on utilisait comme rembourrage du papier journal ou de la ouate, dans des boites ayant déjà servies, pas des bulles en mousse de polystyrène ou en plastique.

À l’époque, on utilisait l’huile de coude pour tondre le gazon; on n’avait pas de tondeuses à essence auto-propulsées ou auto portées.

À l’époque, on travaillait physiquement; on n’avait pas besoin d’aller dans un club de gym pour se dépenser en courant sur des tapis roulants qui fonctionnent à l’électricité.

À l’époque, on buvait de l’eau à la fontaine quand on avait soif; on n’utilisait pas de tasses ou de bouteilles en plastique à jeter à chaque fois qu’on voulait prendre de l’eau.

On remplissait les stylos plumes dans une bouteille d’encre au lieu d’acheter un nouveau stylo;

On remplaçait les lames de rasoir au lieu de jeter le rasoir après chaque rasage.

À l’époque, les gens prenaient le bus, le métro et les enfants allaient à pieds ou prenaient leur vélo pour se rendre à l’école au lieu d’utiliser la voiture familiale et maman comme un service de taxi de 24 heures sur 24.

À l’époque, les enfants gardaient le même cartable durant plusieurs années, les cahiers continuaient d’une année sur l’autre, les crayons de couleurs, gommes, taille crayon et autres accessoires duraient tant qu’ils pouvaient, pas un cartable tous les ans et des cahiers jeter fin juin, de nouveaux crayons et gommes avec un nouveau slogan à chaque rentrée.

On avait une prise de courant par pièce, pas une bande multi-prises pour alimenter toute la panoplie des accessoires électriques indispensables aux jeunes d’aujourd’hui….

Et j’en passe…et des meilleurs… 

…ALORS VIENS PAS ME FAIRE CHIER AVEC TON MOUVEMENT ÉCOLOGIQUE !!!  »
.

Publié le par Aben | Laisser un commentaire

Le cheval et le cochon
lecon morale

Publié le par Aben | Laisser un commentaire

moral

Publié le par Aben | Laisser un commentaire

moral2729

Le Corbeau et le Lapin

Le Corbeau sur un arbre perché

Ne foutait rien de la journée

Le Lapin voyant le Corbeau

L’interpella et lui dit aussitôt :

« Moi aussi, comme toi, puis-je m’assoir

Et ne rien foutre jusqu’au soir? »

Le Corbeau lui répondit de sa branche :

« Bien sûr, ami à la queue blanche,

Dans l’herbe verte tu peux te coucher

Et ainsi de la vie profiter.

Blanc Lapin s’assit alors par terre,

Et sous l’arbre resta à ne rien faire,

Tant et si bien qu’un renard affamé,

Voyant ainsi le Lapin somnoler

S’approcha du rongeur en silence

Et d’une bouchée en fit sa pitance

Moralité: Pour rester assis à ne rien branler

Il vaut mieux être très haut placé !!!

Publié le par Aben | Un commentaire