Archives de catégorie : Leçon de morale

Coup de marteau

1-marteau2Et ouai… ‘l’expérience’ est un trésor… 

Publié le par Aben | Un commentaire

Le linge de la voisine

morale631
Un jeune couple venait de s’installer dans un nouveau quartier…


Le lendemain matin, au moment où le couple prenait le petit déjeuner, la femme aperçut leur voisine qui étendait son linge .

…Quel linge sale! dit elle. Elle ne sait pas laver.

Peut-être a-t-elle besoin d’un nouveau savon pour mieux faire sa lessive….

Son mari regarda la scène mais garda le silence.
C’était le même commentaire chaque fois que la voisine séchait son linge…

Après un mois, la femme fut surprise de voir un matin que le linge de sa voisine était bien propre et elle dit à son mari :
Regarde ! Elle a enfin appris à laver son linge. Qui a pu lui dire ?

Le mari répondit :
Personne… J’ai lavé les vitres de notre fenêtre ce matin !

Moralité :
Parfois tout dépend de la propreté de la fenêtre à travers laquelle nous observons les faits… Avant de critiquer, il faudrait peut-être vérifier d’abord la qualité de notre regard… Alors, nous pourrions voir avec clarté, la limpidité du coeur des autres.

Publié le par Aben | 10 commentaires

Leçon de morale

morale9

L’âne au fond du puits….


… Un jour, l’âne d’un fermier est tombé dans un puits.
L’animal gémissait pitoyablement pendant des heures,
et le fermier se demandait quoi faire.
Finalement, il 
a décidé que l’animal était vieux et le puits devait
disparaître de toute façon, ce n’était pas rentable
pour lui de récupérer l’âne.


Il a invité tous ses voisins à venir et à l’aider.
Ils ont tous saisi une pelle et ont commencé à
enterrer l’âne dans le puits.
Au début, l’âne a réalisé ce qui se produisait et se
mit à crier terriblement.
Puis à la stupéfaction de chacun, il s’est tu.
Quelques pelletées plus tard, le fermier a finalement
regardé dans le fond du puits et a été étonné de ce qu’il voyait…


Avec chaque pelletée de terre qui tombait sur lui,
l’âne faisait quelque chose de stupéfiant. Il se
secouait pour enlever la terre de son dos et montait dessus.
Pendant que les voisins du fermier continuaient à
pelleter sur l’animal, il se secouait et montait dessus.
Bientôt, chacun a été stupéfait de voir l’âne sortir hors du puits de lui-même et se mette à trotter!’

.

La vie va essayer de t’engloutir de toutes sortes de ‘pelletées’ ou de ‘mauvais voisins’.
Le truc pour se sortir du trou est de se secouer pour avancer.

 

Chacun de tes ennuis est une pierre qui permet de progresser.
Nous pouvons sortir des puits les plus profonds en n’arrêtant jamais.
Il ne faut jamais abandonner !

 

Moralité… « SECOUE-TOI  et  FONCE ! ! ! »

Publié le par Aben | Laisser un commentaire

L’art de ne pas mentir
lecondemorale

Une dame distinguée rentre de Suisse en avion.

Elle s’y retrouve assise à côté d’un brave curé à qui elle demande :

- Pardon mon père, est-ce que je pourrais vous demander une faveur ?

- Bien sûr ma fille, que puis-je pour vous ?

- Voilà : je me suis acheté un épilateur électrique super sophistiqué que j’ai payé extrêmement cher. J’ai vraiment dépassé les limites permises et j’ai peur de me le faire confisquer à la douane. Ne pourriez-vous pas le dissimuler sous votre soutane ?

- Bien sûr mon enfant, que je le peux. Seulement je dois vous avertir que je ne sais pas  mentir.

- Vous avez un tellement bon visage, on ne vous posera sûrement aucune question.

Et elle lui remet l’épilateur.

L’avion arrive à  destination. Et vint le tour du curé de se présenter devant le douanier :

- Mon père avez-vous quelque-chose à déclarer ?

- De la tête à la ceinture, je n’ai rien à déclarer mon fils.

Trouvant cette réponse un peu étrange, le douanier ajoute :

- Et de la ceinture aux pieds, qu’est-ce que vous avez ?

- J’ai là un merveilleux petit instrument destiné aux femmes mais qui n’a jamais été utilisé !

Et dans un grand éclat de rire, le douanier dit :

- Allez, passez mon père. AU SUIVANT !

 

 MORALITÉ :   Le mensonge est un vilain défaut

Savoir ne pas mentir est quelquefois un art.

Publié le par Aben | Laisser un commentaire

L’homme riche et l’homme pauvre

lecon de moraleBelle leçon de vie…

Publié le par Aben | 6 commentaires

Petite leçon de morale

lecondemoraleEt oui….

Publié le par Aben | Laisser un commentaire

lecon de moral Moralité :
Sans vouloir le reprocher à Quiconque,
il serait bon que Chacun fasse ce qu’il doit
sans nourrir l’espoir que Quelqu’un le fasse à sa place.
Car l’expérience montre que
là où on n’attend Quelqu’un,
généralement on ne trouve Personne !

  Et je rajoute que Quiconque  lit cette histoire, se doit de la partager à Quelqu’un afin que Chacun en profite, sans oublier Personne

Publié le par Aben | Laisser un commentaire

Si tu peux…

gif07

Si tu peux commencer ta journée sans caféine,
Si tu peux la terminer sans sédatif pour dormir,
Si tu peux être de bonne humeur, sachant ignorer tes maux et tes douleurs,
Si tu peux ne jamais te plaindre et ennuyer les autres avec tes problèmes,
Si tu peux comprendre quand ceux qui t’aiment sont trop occupés pour te donner de leur temps,
Si tu peux accepter qu’on te blâme pour une faute non commise,
Si tu peux croire qu’on prendra soin de toi jusqu’à la fin de ta vie,
Si tu peux accepter toutes les critiques sans jamais te rebiffer,
Si tu peux endurer la grossièreté de certaines gens sans jamais les corriger,
Si tu peux faire face à la vie sans jamais mentir ou décevoir,
Si tu peux te détendre sans jamais prendre une goutte d’alcool,
Si tu peux dire très honnêtement, du plus profond de ton cœur, que tu n’as aucun préjugé contre les gens âgés, les différentes races, les religions ou les identités sexuelles,
Si tu peux manger la même nourriture chaque jour et en être heureux,
Si tu peux aimer sans condition sans rien attendre en retour…

Hé bien, mon ami, tu es PRESQUE aussi parfait que ton chien.

Texte trouvé sur le net.
(merci à DécoKlane qui me l’a fait connaître)     toutou001

Publié le par Aben | Laisser un commentaire

Mouvement écologique

A la caisse d’un super marché une vieille femme choisit un sac en plastique pour ranger ses achats.

La caissière lui a alors reproché de ne pas se mettre à « l’écologie » et lui dit:

– « Votre génération ne comprend tout simplement pas le mouvement écologique.
Seuls les jeunes vont payer pour la vieille génération qui a gaspillé toutes les ressources! « 

La vieille femme s’est excusée auprès de la caissière et a expliqué:  » Je suis désolée, nous n’avions pas de mouvement écologique dans mon temps. »

 Alors qu’elle quittait le magasin, la mine déconfite, la caissière en rajouta:

–  » Ce sont des gens comme vous qui ont ruiné toutes les ressources à notre dépens. C’est vrai, vous ne considériez absolument pas la protection de l’environnement dans votre temps! « 

La vieille dame revins alors sur ces pas et lui dit :

- »Jeune fille,dans mon temps, on retournait les bouteilles de lait, les bouteilles de vin et de bière au magasin. Le magasin les renvoyait à l’usine pour être lavées, stérilisées et remplies à nouveau; on utilisait les mêmes bouteilles à plusieurs reprises. À cette époque, les bouteilles étaient réellement recyclées.

De mon temps, on montait l’escalier à pied: on n’avait pas d’ascenseur ou d’escaliers roulants dans tous les magasins ou dans les bureaux. On marchait jusqu’à l’épicerie du coin aussi. On ne prenait pas sa voiture à chaque fois qu’il fallait se déplacer de deux rues. Certains n’avaient même pas de voiture.

À l’époque, on lavait les couches de bébé; on ne connaissait pas les couches jetables. On faisait sécher les vêtements dehors sur une corde à linge; pas dans un machine avalant 3000 watts à l’heure. On utilisait l’énergie éolienne et solaire pour vraiment sécher les vêtements.

À l’époque, on recyclait systématiquement les vêtements qui passaient d’un frère ou d’une sœur à l’autre.

À l’époque, on n’avait pas de TV, et quand on en a eu une, il n’y en avait qu’une dans toute la maison; pas une télé dans chaque chambre. Et la télévision avait un petit écran de la taille d’une boîte de pizza, pas un écran de la taille de l’État du Texas.

Dans la cuisine, on s’activait pour fouetter les préparations culinaires et pour préparer les repas; on ne disposait pas de tous ces gadgets électriques spécialisés pour tout préparer sans efforts et qui bouffent des watts autant qu’EDF en produit.

Quand on emballait des éléments fragiles à envoyer par la poste, on utilisait comme rembourrage du papier journal ou de la ouate, dans des boites ayant déjà servies, pas des bulles en mousse de polystyrène ou en plastique.

À l’époque, on utilisait l’huile de coude pour tondre le gazon; on n’avait pas de tondeuses à essence auto-propulsées ou auto portées.

À l’époque, on travaillait physiquement; on n’avait pas besoin d’aller dans un club de gym pour se dépenser en courant sur des tapis roulants qui fonctionnent à l’électricité.

À l’époque, on buvait de l’eau à la fontaine quand on avait soif; on n’utilisait pas de tasses ou de bouteilles en plastique à jeter à chaque fois qu’on voulait prendre de l’eau.

On remplissait les stylos plumes dans une bouteille d’encre au lieu d’acheter un nouveau stylo;

On remplaçait les lames de rasoir au lieu de jeter le rasoir après chaque rasage.

À l’époque, les gens prenaient le bus, le métro et les enfants allaient à pieds ou prenaient leur vélo pour se rendre à l’école au lieu d’utiliser la voiture familiale et maman comme un service de taxi de 24 heures sur 24.

À l’époque, les enfants gardaient le même cartable durant plusieurs années, les cahiers continuaient d’une année sur l’autre, les crayons de couleurs, gommes, taille crayon et autres accessoires duraient tant qu’ils pouvaient, pas un cartable tous les ans et des cahiers jeter fin juin, de nouveaux crayons et gommes avec un nouveau slogan à chaque rentrée.

On avait une prise de courant par pièce, pas une bande multi-prises pour alimenter toute la panoplie des accessoires électriques indispensables aux jeunes d’aujourd’hui….

Et j’en passe…et des meilleurs… 

…ALORS VIENS PAS ME FAIRE CHIER AVEC TON MOUVEMENT ÉCOLOGIQUE !!!  »
.

Publié le par Aben | Laisser un commentaire