Savoir humain

Savoir humain
bizarre 2Ahahah… c’est tellement vrai… quelle absurdité…
Il serait peut-être intéressant de se poser la question du ‘Pourquoi ?’
???

Ce contenu a été publié dans En vrac, PC-Internet-IPhone, Pourquoi ?, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Savoir humain

  1. RICHARD dit :

    Arthur C. Clarke à dit :
    une technologie suffisamment avancé est indiscernable de la magie

    mais il n’a rien dis sur de futur technologie antisocial !

    je me suis toujours étonner du nom que l’on donne à ces réseaux :
    réseaux sociaux alors que leur fonction première est de ne surtout pas avoir de rapport humain et donc par définition être antisocial

    • Aben dit :

      Je ne suis pas complètement d’accord.
      Evidemment tous ces réseaux sociaux donne ‘l’image’ de rupture de rapport humain, mais les rapports humains et le social sont-ils obligatoirement et uniquement en présentiel ? Faut-il obligatoirement se trouver l’un en face de l’autre pour échanger ?
      Regardez, là, nous échangeons, sans nous voir, sans nous connaître, et pourtant n’est-ce pas ‘un rapport humain’ ? N’est-ce pas génial ?
      Perso, je pense que ces réseaux sociaux sont une bénédiction pour les échanges humains.
      Après, on en fait ce qu’on veut… Il y a de tout… Mais même dans le pire, je crois qu’il y a du positif, et que c’est du rapport humain. Peut-être même encore plus ‘vrai’ que face à face, car avec moins de stratégies pour paraître ceci ou cela… (à voir)

      • RICHARD dit :

        je ne suis pas un spécialiste mais dans la complexité du cerveau je rangerais dans des tiroirs différent les échanges humain et les rapport sociaux !,
        je voulais juste faire remarqué que clarke avais imaginé cette cituation bien avant !
        je ne critique absolument pas les réseaux « sociaux » je vois simplement qu’il ne sont pas les meilleurs amis des activités aux grand aire ! de même que le manque de sérieux des utilisateurs quand il s’y aventure sans décortiqué les CGV incompréhensible de ceux qui mette ces réseaux à disposition avec une pseudo gratuité!

  2. Aben dit :

    Je ne suis pas non plus une spécialiste du cerveau humain, je sais toutefois qu’il ne fait pas de différence entre ‘l’imagination’ et ce qu’on appelle ‘la réalité’. Donc un échange en présentiel, en virtuel ou en imaginaire peut de la même manière transmettre et provoquer toute les sensations, émotions et énergies dont nous avons besoin.
    Sachant que ces énergies font ce que nous sommes et que notre vie est la mise en forme de ces énergies, l’essentiel est là (pour moi)
    Cela dit, je suis d’accord que ça ne remplace pas les activités au grand air, ni la prudence qu’il nous faut avoir avec ces nouvelles technologies… c’est évident (mais c’est bien de le préciser ^^)

  3. RICHARD dit :

    en fait j’irais plus loin en disant que la communication social par écran interposé est certainement plus « vrai » qu’une communication en personne ! puisque dans le cas du virtuel on peut s’affranchir des convention social que nous impose notre vie en communauté ! combien de personne ose dire ce qu’ils pensent ( à tord ou à raison) alors qu’il n’oserais jamais le faire s’ils ne se sente pas anonyme !
    la désinhibition à du bon s’il est bien exploité mais sa c’est une question d’éducation

    je tiens d’ailleurs a signaler que l’anonymat est un faux débat :
    Il y a énormément de critiques de la part de nos politiques et certain industriel sur le soit-disant anonymat sur les réseaux sociaux ou internet en général qui permet à certain utilisateur de faire entendre leur voie de manière plus ou moins respectueuse !
    Mais pour remettre les choses dans leur contexte, il n’y a aucun anonymat, c’est l’accès à l’information d’identité qui est restreint ! le fournisseur d’accès qui donne accès à internet connais à tout moment l’identité du compte qui se connecte mais ne fournit cette information qu’aux personnes habilités à la recevoir, c’est à dire essentiellement les autorités après l’aval d’un juge.
    un parfait exemple en ai un automobiliste, tout véhicule est référencé par sa plaque d’immatriculation pour la lié au propriétaire du véhicule, si un véhicule commet une incivilité ou une infraction on ne se plaint pas de l’anonymat du conducteur, au même titre que dans ce cas si sa plaque d’immatriculation est relevé (qui correspondrais à l’adresse IP au moment de sa relève) les seules personne qui pourraient faire la correspondance entre l’immatriculation du véhicule et son propriétaire sont uniquement les personne habilité à le faire.
    Le soi-disant anonymat sur internet est donc un faux problème parce que c’est uniquement l’autorisation à l’accès de l’identité qui doit être débattu ! on n’écrit pas le nom du propriétaire d’un véhicule sur sa plaque d’immatriculation que je sache et on ne cherche pas à le rendre obligatoire.
    Comme la très grande majorité des exigences politique elles viennent de personnes qui ne comprenne pas comment ça fonctionne et ils veulent sembler des leaders face à cette ignorance.
    Si des personnes se sente plus forte quand ils savent qu’ont ne les reconnaitra pas c’est un problème d’éducation et de civilité de leur vie en société pas d’anonymat.
    un autre contre-exemple en est les communications téléphonique !
    personne ne connait l’interlocuteur sauf le fournisseur téléphonique (quand on ne connait pas le numéro de l’interlocuteur), via une autorisation de loi il est autorisé par le fournisseur d’en affiché le numéro de téléphone sauf si la personne concerné en fais explicitement la demande qui aujourd’hui est automatisé tout le monde ce pleint des appels publicitaire indésirable il serait pourtant simple de ne pas autorisé les appel de la part des entité commercial qui ne sont pas autorisé mais le marché est tellement rentable surtout pour les fournisseurs de téléphonie à qui ces entreprises achète leur numéro que l’état reste plutôt laxiste sur le phénomène, oui ils ont préconisé de lourde sanction mais si elle ne sont jamais appliqué en quoi elles deviendraient dissuasivent ?
    donc l’anonymat n’existe pas en réalité c’est l’accès à l’information qui est restreint tout le monde est tracé et suivis d’une manière ou d’une autre, certain en font leur bizness, mais tout le monde n’ayant pas accès à toutes les informations qu’ils voudraient il y a donc des critiques.

    • Aben dit :

      Effectivement, l’anonymat absolu n’existe plus dans notre société ultra connectée. Cela dit, perso, je suis plutôt ‘pour’ l’anonymat et la non obligation de réellement s’identifier sur les réseaux sociaux. Ça libère énormément la parole, et ça préserve de beaucoup de choses (jugements, attaques personnifiées, etc ).
      J’aime bien ta comparaison avec l’automobiliste et sa plaque d’immatriculation. Il est anonyme aux yeux de tous tant qu’il roule bien mais on peut l’identifier s’il fait une infraction par le biais d’une instance officielle.
      Je trouve cela plutôt bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>